Parrainages

 Le village ou j'habite, LURIECQ est situé dans la Loire et est jumelé au sein de l'ONG LACIM, au home d'enfant Saint Anthony.

 Devant l'état de pauvreté des enfants de ce home situé  à Yedahally en Inde au Karnataka, les habitants du village de Luriecq dans la Loire, ont lançé l'idée d'un parrainage collectif.

A ce jour, 30 enfants sur les 75 enfants résidants au home sont parrainés.

En effet, lorsque je suis allée en Inde il y a trois ans pour une mission LACIM, j'ai pu voir des enfants sousnutris, vivants dans de toutes petites pièces contre l'étable. 60 petites filles et leur enseignante dans une salle pas plus grande que votre cuisine et donnant sur l'étable et pareil pour les petits garçons. L'odeur était pestillantielle et la propreté inexistante. Les enfants avaient de nombreux "bobos" sur la peau sorte de gale qu'ils se redonnaient les uns aux autres malgré les soins prodigués.

Monsieur Sharanappa, le directeur du home et sa femme Sukri faisaient tout leur possible pour soigner et nourrir ces petits mais manquaient cruellement d'argent et de nourriture.

De là est venue l'idée de lançer ces parrainages. La somme d'argent est versée au home et sert pour tous les enfants

En effet en versant une somme de 160 euros pour l'année, un enfant peut être habillé, nourrit, soigné et peut aller à l'école car il faut acheter un uniforme. Sans uniforme pas d'école!

Reconnue comme ONG LACIM, Les Amis d'un Coin de l'Inde et du Monde bénéficie du reçu fiscal qui vous permet de réduire 66% de cette somme du montant de vos impôts.

En Avril 2010, grâce aux premiers parrainages,  nous avons pu envoyer 3200 euros et en Octobre 2010 nous venons d'envoyer 2600 euros.

Lorsque je suis retournée au home en Janvier dernier, j'ai pu constater une très nette amélioration de l'état de santé des enfants. Ils avaient grossi, étaient tous habillés de neuf, allaient tous à l'école et ne présentaient presque plus de "bobos" sur la peau.

De plus ils participaient tous à la construction du bâtiment qui va devenir leur futur foyer. Voir la page "Construction du home".

Le parrainage d'un enfant ne repose sur aucune obligation, seulement sur votre bon vouloir. Il est pourtant important de personnaliser ce lien en écrivant à l'enfant dans un anglais très simple. Vous pouvez aussi lui envoyer des photos de votre famille, de votre village ou ville et lui faire parvenir de petits colis. Vous aurez une réponse traduite en anglais par les plus grands puisque les enfants ne parlent que le Kanada, la langue du Karnataka.

J'ai pu voir le plaisir dans les yeux de ces petits qui ont une Godmother ou un Godfather de l'autre côté de la terre!

Bien sur, ceux qui ne sont pas encore parrainés envient les autres et attendent avec impatience leur tour.

Vous pouvez "choisir" une petite fille ou un petit garçon sur ma liste.

Je retourne les voir en Janvier 2011. Le home sera inauguré et les petits pourront enfin vivre dans un beau bâtiment tout neuf!

Si le coeur vous en dit, laissez moi un message mail dans la section contact  ou envoyez moi un chèque au nom de LACIM et une enveloppe timbrée à votre adresse pour le reçu et les coordonnées de l'enfant.

Vous pouvez trouver des informations sur LACIM sur le site www.lacim.fr et retrouver d'anciens articles concernant les enfants sur www.kalyani345.typepad.com

Pour mieux connaitre les enfants du home rendez-vous sur la page " Les enfants de St Anthony"

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site