Les enfants de Koloïna

COMPTE-RENDU DE MISSION

du 02 au février 2017

Marie-Noëlle et René BORREY

 

Depuis notre arrivée, pas d’internet suite à la rupture du câble sous-marin qu’un chalutier à emporté. Les travaux sont en cours et TELMA promet le rétablissement pour le 11 ou 12 février.
C’est bloquant mais on fait avec, comme tout le monde ici.
 
Pas souvent d’électricité ! Jusqu’à un jour et demi d’affiler ! Pas de petit déjeuner le matin parce qu’on peut pas faire chauffer l’eau, la bougie de soir (c’est romantique !),
Pas de voiture ; La voiture aussi nous fait un mauvais coup ! Elle « broute » impossible de dépasser le 30 km heure, les mécaniciens de Fidèle n’ont pas pas le matériel nécessaire. Il va donc falloir descendre à Tana…à 30 km heure !!! car ici il n’y a pas de garage qui puisse résoudre ce problème d’injection. Il faut donc aller chez Ford à Antananarivo. Il s’agit d’un problème d’injecteurs et nous en profiterons pour faire effectuer une révision générale
Madagascar est donc les pays de PASDE PASDE !
 
Il y a tout juste 3 mois que nous avons quitté le foyer, mais nous trouvons les Koloïnettes bien changées, surtout les grandes ! Elles babillent toutes en français et les progrès sont cette fois encore considérables, nous sommes très agréablement surpris.
Tinah, Lidye, Arlette, qui faisaient encore très adolescentes sont bel et bien entrées dans la groupe des jeunes filles. Elles dégagent plus de maturité. Toutes essaient de parler, même que ce ne soit pas toujours facile quand la conversation s’étoffe, mais il y a plus d’assurance.
Sarobidy la nouvelle entrée au foyer et soeur de Fanja, s’est bien adaptée à la petite communauté. Elle est descendue en classe de 11e et s’y épanouie beaucoup plus qu’en 10e ; c’était vraiment trop difficile pour elle. Elle est très sereine, très gracieuse, comme sa soeur. Merci aux conseils de Micheline ESTOURNEL notre Resp. Education qui a demandé ce changement de classe.
Une anecdote : Sarobidy se retrouve toute seule en 11e, non plus avec Bakoly Claudia et Fitahiana toujours en 10e, donc elle s’ennuie un peu aux récréations, aussi elle a vu un groupe d’enfants à qui on donnait un gouter et elle a dû trouver ça vraiment génial, car elle y est retournée le lendemain et… tous les jours de la semaine…. et de la semaine suivante … Mais en fin de mois, la Directrice a donné la facture à Marie-Claire qui a failli s’étouffer !!!
Fanja (grande soeur de Sarobidy) a expliqué à sa soeur qu’il ne s’agissait pas d’une dégustation gratuite – Le gouter était parait-il délicieux, mais la pilule difficile à avaler pour Marie-Claire qui a bien ri tout de même.
Donc Sarobidy va bien et elle bénéficiera durant pour toute l’année du soutien scolaire de Ciriaque pour bien rattraper son retard.
 
 
02 FEV
Le tremblement de terre a été un événement à Antsirabe. Tout le monde en parle encore. La maison a été bien secouée car il y a des fissures pratiquement dans toutes les pièces, particulièrement à l’étage et au haut du pignon. Rien de dramatique cependant.
La plupart des fissures des chambres étaient déjà bouchées à notre arrivée et à présent l’équipe de Fidèle travaille sur l’extérieur très marqué également un peu partout, donc Fidèle a fait tout reprendre.
et pratiquement tout repeindre.
 
Tous les narrateurs, y compris des Vazaha, nous expliquent un vrai moment de fin du monde ! Un grondement assourdissant ; une maman qui s’est levée comme un ressort pour attraper son petit et sortir, n’a pu garder l’équilibre et tous deux sont tombés à terre. Impossible de se relever tant ça tanguait !
Un Vazaha qui s’est précipité dehors a vu très nettement une ondulation qui s’éloignait, comme une vague mais sur la terre.
Un autre Vazaha ami, a vu tous les murs de la chambre onduler et a bien cru que tout allait s’écrouler sur la famille ; bref, de longues secondes apocalyptiques !
Le pignon du toit a été bien marqué ; sur la photo, le travail est pratiquement terminé puisqu’ils reprennent la peinture.
Du coup les reprises se font aussi sur presque toute la façade. D’après Fidèle les frais engagés seraient d’environ 200 € mais entre la voiture et le tremblement de terre nous devrons peut-être laisser en attente un certain nombre de petits travaux ou d’aménagements que nous avions budgétés.
Il faut cependant constater que nous avons fait une bonne acquisition, la maison et solide, car un maçon nous expliquait que les constructions un peu anciennes à Antsirabe ont beaucoup souffert car elles n’étaient pas construites avec une structure métallique. La nôtre a bien résisté.
 
Le potager est magnifique.
Sans cesse pluie et soleil ; en 8 jours on voit pousser.
Clara cueille les salades pour le repas.
L’absence de pluie n’a hélas pas permis à Tahina de planter les graines et Marie-Claire en a profité pour mettre une tonne de plans de salades… elle a réussi à griller Tahina !
Toujours son (mauvais) caractère d’indépendantiste ! Nous allons donc passer à l’attaque !
Salade4Mada16potagerMada19potagerCoiffure2
 
 
 
 
 
Elle va partir 2 semaines pour l’accouchement de sa fille, afin de s’occuper d’elle ; pendant ce temps, allons nous occuper du jardin !
Remise des bonnets tricotés par les grand-mères du CLAP.
Cette fois chacune a son bonnet, l’hiver peut venir.
Je ne sais comment expliquer cette frénésie des bonnets, mais même maintenant qu’il fait 30°, il y en a toujours quelques-unes qui ont un bonnet sur la tête.
Intervention de Nicole et Aurélien
Cours de soutien aux élèves de 4e
Nous avons discuté de tout cela avec Nicole et Aurélien,
est cela fait vraiment partie de leur technique d’enseigne-
ment : leur donner confiance en elles.
Du jeu, de la bonne humeur, des petits challenges
entre elles, et ils ne lâchent rien, elles ne peuvent pas
tricher.
Il faut maintenant attendre le prochain bulletin scolaire
pour voir les effets produits. D’après eux, deux restent
encore un peu à la traine mais ils pensent qu’elles vont
se débloquer.
Séance de coiffure
Coiffure1Coiffure4Coiffure3
 
 
Nicole et Aurélien poursuivent l’enseignement pour les 5 plus grandes.
Nous constatons nouvelle et forte motivation de la part des jeunes filles et ça, c’est vraiment nouveau. Ils savent leur communiquer beaucoup d’espoir et d’assurance dans ce qu’elles entreprennent, c’est devenu très concret.
 
Je dirais qu’auparavant elles allaient en cours parce qu’il fallait y aller. Aujourd’hui elles vont en cours pour réussir et elles commencent à y croire.
Samedi,après la lessive, c’est le grand entretien des chevelures, huile de coco et… graisse de moteur ! (celle dont on se sert pour graisser la pompe à eau ou les portes qui grincent !).
J’ai bien failli tomber raide, mais comme aucune des filles n’est chauve, c’est que ça doit fonctionner ou du moins, que ce n’est pas dangereux …
Il parait que cela rend les cheveux plus raides (moi aussi !) et que ça fait tomber les pellicules (tu m’étonnes !!!)
 
Monderine, Meltine et Régina poursuivent les exercices après le départ de Nicole et Aurélien.
La visite médicale annuelle effectuée par le Dr Tantely laisse apparaître des petits problèmes pour quelques Koloïnettes : plusieurs jeunes filles sont toujours bien en dessous du poids normal, certaines n’ont pas pris le moindre gramme dans l’année, il faudrait donc qu’elles s’étoffent. Toutes sont très très largement au dessous du poids normal. Pour exemples :
Fitahiana 8 ans : 12 kg pour 1.05 m Nathasah : 9 ans 15 kg pour 1.12m
Christine 19 ans : 38 kg pour 1.57 m Clara : 16 ans 34 kg pour 1.44 m
Mariana 13 ans : 21 kg pour 1. 30 m Fanja : n’a pas pris 1 cm.
Nous pourrions presque toute les mentionner, mais certaines sont vraiment très très maigres malgré une alimentation équilibrée et abondante. D’après le Dr Tantely, celles qui ont eu des carences alimentaires sévères dans leur très jeune âge vont avoir beaucoup de mal à prendre du poids à présent. Nous allons donc faire faire une cure de spiruline pour celles qui en ont le plus besoin.
Ce produit est vendu très, très cher dans le circuit officiel, car les malgaches ne peuvent en bénéficier et seules les ONG s’en procurent et… les ONG sont réputées pour avoir les moyens !
Nous allons essayer d’en trouver par un circuit parallèle car il s’avère indispensable que les filles qui en ont besoin puissent en bénéficier.
Brosses dents3Brosses dents1Lessive5 1
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site